Sur le pont camarade

Suite au vote d’une subvention pour une ZAc aux Hauts Blanquets

Lors du dernier conseil Départemental, 3 vaillants conseiller.es départementaux se sont opposé.es à à l’artificialisation de Terres Agricoles du Hauts Banquets https://surlepontcamarade.com/la-position-des-elus-departementaux-communistes-a-lartificialisation-de-terres-agricoles-du-hauts-banquets/

Quelle n’a pas été leur surprise d’apprendre que Jean Baptiste Blanc (LR) prenait la défense des terres agricoles au Sénat !

Surprise qui a valu la signature d’un communiqué en commun de André Castelli, Delphine Jordan (PCF) et Sylvie Fare (EELV) :

Nous apprenons qu’au Sénat, Jean-Baptiste Blanc a attiré l’attention du ministre de L’agriculture et de l’alimentation sur le foncier agricole, proposant comme solution une reconquête des friches pour nos jeunes agriculteurs. Il présidera aussi la mission qui a pour objectif « zéro artificialisation nette » https://www.senat.fr/questions/base/2020/qSEQ201219264.html

Nul doute que le Sénateur aurait, comme nous voté contre le projet de ZAC des Hauts-blanquets ce vendredi 22 janvier puisqu’il s’agit de bétonner 46 hectares des terres agricoles, ce qui va l’encontre d’une réelle volonté d’agir pour le climat et la biodiversité, pour notre capacité à nous nourrir et contre l’amplification des risques d’inondations.

Le Sénateur Jean Baptiste Blanc a visiblement entendu nos arguments. Il doit maintenant convaincre le Conseiller Départemental Blanc Jean Baptiste, favorable à ce projet d’artificialisation aux contours incertains, à tout mettre en œuvre pour éviter le goudronnage et la spéculation sur ces terres en permettant à de jeunes agriculteurs de s’y installer.

Encore une fois, la logistique est ici la grande gagnante de l’histoire . Le rapport qu’on trouve sur le site de la préfecture ne s’en cache pas (p11) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.