Sur le pont camarade

Stop Amazon : Ni ici ni ailleurs !

Utilisant une société paravent, Argan pour acheter des terres, Amazon ambitionne de créer des pôles logistiques un peu partout en France.

Dans le coin, Amazon a choisi Fournès idéalement placé entre Nîmes et Avignon près de l’échangeur de l’A9 dit de Remoulins pour y implanter un entrepôt.

Une importante mobilisation à l’initiative de l’Adere, d’Attac , Solidaires 30, les Amis de la Terre, la Confédération Paysanne, Anv COP21 et Extinction Rebellion a réuni plus de 1000 personnes sur site pour refuser un monde basé sur la surconsommation et le virtuel.

Amazon est aujourd’hui une société qui vient concurrencer non seulement les centres-villes et le commerces de proximité mais également les zones commerciales. Un emploi précaire et peu qualifié créé par Amazon en détruit 2.2 ailleurs. Dans les entrepôts d’expédition, l’emploi intérimaire s’élève à 64 % des effectifs.

Les cœurs de ville et leurs commerces sont menacés.

Et bien plus encore, si on se donne la peine d’imaginer la noria de camions et d’estafettes qui encombreront nos routes et contribueront par leur émissions de Gaz à effet de serre au réchauffement climatique.

De nombreux communistes du Gard et du Vaucluse étaient évidement présents et ont distribué un article de l’Huma du 21 janvier sur Amazon

https://www.humanite.fr/exclusif-les-chiffres-caches-du-travail-chez-amazon-en-france-699057

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.