Sur le pont camarade

Occupation de la Fabrica

Les occupants réclament l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage

Le lundi 15 mars, le Collectif des intermittents et précaires 84 organisait une AG au théâtre des Carmes pour faire le point sur la mobilisation nationale partie du théâtre de l’Odéon le 4 mars.

Le 24 mars, jour de la présentation du programme du Festival In par Olivier Py à la Fabrica commençait l’occupation du lieu, lancée par la prises de parole de cinq intermittentes de l’emploi : comédienne, maître d’hôtel, compositrice, élève du conservatoire ou guide-conférencière.

Si le ressort de la lutte a été la revendication d’une culture essentielle à nos vies, la lutte du collectif d’occupation a rapidement élargi son champ de revendications aux moyens de survie pendant cette crise pour toutes les catégories de personnes intermittentes de l’emploi : saisonnières, intérimaires, intermittentes, primo-entrantes dans le monde du travail etc. (idem au masculin)

Nous recevons donc Camille pour nous parler de cette lutte en cours qui a tout de même une antériorité : celle menée lors des réformes successives des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage concernant le régime des intermittents.

La principale revendication est donc l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage. Celle-ci doit rentrer en vigueur en juillet 2021 et se traduira entre autres par la baisse de 30 % du montant des allocations chômages.

https://www.juritravail.com/Actualite/assedic-allocation-chomage/Id/285864

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer